La sophrologie, comment ?

Les femmes enceintes ou le couple de futurs parents

Accoucher est un acte naturel mais il peut générer des peurs plus ou moins grandes selon les femmes. Devenir parent ou attendre un nouvel enfant est aussi une expérience parfois difficile à appréhender. Chacune de ces peurs conditionne l’approche des femmes et des pères à cet événement. La douleur physique pour les femmes enceintes est bien souvent redoutée et contribue à rendre l’accouchement anxiogène. La sophrologie va donner une clef pour un accompagnement non seulement physiologique mais aussi psychologique, et ceci autant pour les mamans que pour les papas qui le souhaitent.

Quand débuter un accompagnement sophrologique ?

Les enfants

Âge : la condition nécessaire est l’acquisition du langage. A partir de 3 ans environ les premiers exercices simples sont possibles.

Vous êtes de plus en plus de parents à proposer de la relaxation à vos enfants. Cette démarche est encourageante, car les enfants sont encore en relation directe avec leur corps.

Aujourd’hui, nos enfants sont très sollicités et doivent répondre à de nombreuses exigences, à des rythmes soutenus qui leur demandent de s’adapter rapidement à notre vie.

L’adaptation au monde des adultes et la vie en collectivité engendrent souvent des perturbations, des troubles que les enfants expriment bien souvent à travers leur corps de manière inconsciente (maux de tête, larmes, énurésie, gestes impulsifs…). En tant que parents vous pouvez vous sentir démunis tandis que votre enfant reste impuissant face à ces symptômes.

Comment la sophrologie peut-elle les aider ?

Les adolescents

Concernant les jeunes de plus de 10 ans, suivant la maturité de chacun, le principe de la sophrologie est le même que pour un adulte.

Que permet la sophrologie ?

Les familles

Chaque famille est différente. Chaque expérience est unique.

Mais nous avons tous en commun le besoin de grandir, d’exister, de s’épanouir, d’avoir le sentiment de réussir au sein même de notre famille.

Elever nos enfants nous renvoie chaque jour dans notre existence que rien n’est acquis et que tout est à apprendre. C’est un apprentissage quotidien à la fois merveilleux et questionnant qui peut venir nous bousculer dans nos habitudes mais aussi à l’intérieur de nous. Il est légitime de rencontrer des difficultés.

La sophrologie est un outil qui peut nous aider en fonction de nos préoccupations du moment et fragilités personnelles, à différents niveaux.

Comment ?

Les salariés de toutes entreprises et les entrepreneurs

« La gestion du stress et des émotions doit être considéré, en entreprise, au même titre que n’importe quel autre savoir- faire ».

Tout le monde ne subit pas les facteurs de stress de la même manière. Chacun, selon son état actuel interne est plus ou moins vulnérable à ces situations.

  • Dans le cadre de la qualité de vie au travail, l’intervention d’un sophrologue en entreprise participe au bien-être de tous les salariés par des séances régulières de relaxation.
  • Les entrepreneurs travaillent souvent seuls et relèguent parfois leur santé au second plan, priorisant les opérations courantes de leur entreprise. Les 3 soucis de l’entrepreneur peuvent être « stress, surmenage, solitude ».

    Comment la sophrologie intervient-elle dans ce cadre ?


Les personnes âgées

Passé un certain âge, des bouleversements peuvent être vécus, depuis le départ à la retraite jusqu’à la fin de vie. C’est une période de vie qui demande de se réadapter pour trouver une nouvelle place dans la société, dans sa famille parfois, etc.

Progressivement, la perte d’autonomie et d’indépendance peut venir bousculer le quotidien et fragiliser le moral de la personne.
La solitude, la maladie, « ne plus se sentir utile aux autres » peut être redouté par de nombreuses personnes et occasionner de la souffrance.
La sophrologie permet de traverser ces épreuves et de les surmonter en retrouvant un bien-être quotidien et une confiance en l’avenir.

Comment ?

Les personnes en situation de handicap

Naître avec un handicap ou être atteint d’un handicap est une épreuve majeure de la vie.
A travers cette méthode douce et bienveillante, je souhaite apporter aux personnes vulnérables, souffrant parfois aussi bien physiquement que mentalement, un mieux-être, une bouffée d’oxygène dans leur quotidien.

En tant que sophrologue, mon travail est complémentaire à celui des professionnels de terrain du secteur médico-social.
Je suis tenue à la discrétion professionnelle. Je ne concurrence ni les professionnels de terrain, ni les spécialistes, ni les médecins. Je ne pose pas de diagnostic, n’influence pas le choix de la thérapeutique et n’interfère pas dans le traitement en cours.

Pour en savoir plus sur la sophrologie et le handicap

Les personnes en rééducation post-traumatique, lors d’une maladie

La sophrologie peut intervenir en accompagnement au retour à la santé.

Comment intervient la sophrologie ?

Les détenus (mineurs et adultes)

La sophrologie intervient à partir des causes : la privation de liberté, la gravité des actes, le sentiment de culpabilité, de honte, de dépréciation de soi, la promiscuité dans la cellule, les relations conflictuelles, l’absence d’activités, le rejet de la famille, etc.

Quelle aide peut apporter la sophrologie ?

Les sportifs
Gérer le stress, se préparer aux compétitions…

Et pour toute personne qui s’intéresse à son bien-être corporel, mental ou spirituel…

Bien-être et relaxation.

Nota : La sophrologie ne se substitue en aucun cas à un traitement ou avis médical. Les cas relevant de la psychiatrie n’entrent pas dans le domaine d’application de la sophrologie.